Assassinat de Lotfi Kallel: les graves risques de sa politisation !

Le crime horrible dont a été victime ce matin Lotfi Kallel à Montplaisir est-il un fait divers, comme on en voit tous les jours, ou bien est-il le fait de criminels (politisés) qui avaient prémédité leur coup?

La réponse viendra certainement, c’est ce que l’on espère, des résultats de l’enquête des services judiciaires et policiers qui auront la lourde tâche de lever le voile sur cette sombre et ténébreuse affaire.

Ce qui a attiré notre attention, ce sont les conclusions rapides, et peu innocentes en fait, qui ont transformé ce crime en véritable attentat politique. Une dérive insupportable qui présente des risques considérables, et aux conséquences incalculables, de faire balancer notre pays dans une chasse aux sorcières menée par les divers groupes politiques de la place. Les déclarations du porte-parole officiel du ministère de l’Intérieur demeurent prudentes et avancent un fait divers que l’enquête dévoilera alors que les « facebookers », notamment ceux proches des mouvements politiques à tendance religieuse, tranchent déjà pour un véritable crime à caractère politique.

Les dangers de ce genre de condamnations précoces ne peuvent annoncer rien de bon pour la sécurité et la stabilité du pays. Elles peuvent servir de prétexte à une « purge » qui aura pour principale cible les citoyens de gauche et progressistes.

Ajoutées à la thèse du complot, qui ne cesse de prendre de l’ampleur sans aucune preuve concrète et indiscutable, et aux violences caractérisées des mouvements salafistes, ces condamnations pourraient donner une certaine justification à une dérive dangereuse, dont notre pays n’a pas besoin et qui sont étrangères à nos moeurs et aux traditions politiques qui ont toujours fait de la Tunisie un pays tolérant et pacifique.

Alors attention aux amalgames qui visent, ni plus ni moins, qu’à éliminer toute voix discordante!

Commentaires:

Commentez...