Jendouba : un inspecteur et un policier agressés par des salafistes en 24 heures !

Un agent de police, dans la localité de Ghardimaou, a été violenté, dans la nuit de jeudi 8 mars à vendredi, avec des bâtons et du gaz paralysant, par deux individus appartenant au courant salafi, nous apprend aujourd’hui la TAP.

L’agression subie par l’agent de la police a été d’une extrême violence, précise l’agence. La victime a été transportée d’urgence à l’hôpital le plus proche alors que ses deux agresseurs connus dans la localité ont pris la poudre d’escampette.

En effet, il s’agit de deux récidivistes puisque ces deux mêmes individus ont agressé, mercredi dernier, un inspecteur de police, dans la même région. Une agression qui avait déjà suscité une grande indignation chez les forces de l’ordre et qui entre dans le cadre d’un règlement de compte, ajoute la même source.

Si ce n’est pas à la faculté des lettres, des arts et des humanités de La Manouba, c’est à Jendouba que les salafistes arrivent à agresser sans pour autant se faire arrêter ! Consigne du gouvernement provisoire de ne pas les toucher par peur de leurs réactions terroristes ou outil humain entre les mains du parti de l’État afin qu’il arrive à ses fins ?

Commentaires:

Commentez...