Constituante : les femmes manquent à l’appel de la parité

Avant la campagne électorale, on a beaucoup parlé de parité entre les hommes et les femmes au niveau des listes candidates. Très vite, il s’est avéré qu’il y aurait beaucoup plus de candidats que de candidates.

Au bout du processus la lecture des noms des élus et des élues publiés par l’agence Tap montre que parmi les vainqueurs seul le Parti Ennahdha a respecté l’impératif ( très relatif) en termes de parité.

Les chiffres parlent d’eux même avec 40 élues sur 89 pour Ennahdha alors que le CPR aligne 2 élues sur 29, Al Aridha 4 élues sur 26 et Ettakatol 4 élues sur 20.

Les autres formations sont proches de la parité. En effet, hormis le PDP avec 2 élues sur 16, tous les autres ont des chiffres similaires. Le PDM a 2 élues sur 5, Al Moubadara affiche aussi 2 sur 5 et Afek Tounes 2 sur 4.

Par ailleurs, toutes les autres listes n’ont aucune élue de sexe féminin.

Cela donne au total 58 femmes parmi les membres de l’assemblée constituante. En théorie, seules une dizaine de ces femmes sont clairement en dehors de la majorité dominée par les islamistes d’Ennahdha. Quel sera leur poids reel ?

Pour rappel, une manifestation de protestation a réuni plusieurs centaines de personnes à l’ouverture de la Constituante. Les manifestants appelaient à l’égalité entre hommes et femmes ainsi qu’à la consolidation des acquis de la femme. Cette manifestation a été malheureusement entachée par une agression contre la députée Souad Abderrahim ( Ennahdha).

Commentaires:

Commentez...