Hechmi Hamdi aurait souhaité débarquer en fanfare…

… Mais, le leader Al Aridha Al Chaabia a reporté son retour par, peut-être, peur d’un rapport, publié par la Commission Nationale d’Etablissement Des Faits sur les Affaires de Malversation et de Corruption, dans lequel son nom est cité.

Ce report a sûrement été accueilli avec un soulagement mesuré tant le personnage du Hamdi, en outre propriétaire d’Al Mustakilla, est controversé.

Ses liens avec Ben Ali, dont la chaîne télé a fait la propagande, la tendance de Hamdi à vanter les mérités de l’ex-président et de sa femme qu’il qualifiait de femme modèle, sans parler de ses « origines » nahdhaouies créent de véritables malaise et méfiance envers cet homme.

Et les problèmes ne sont pas finis pour Hechmi Hamdi. En effet, hier, vendredi, cinq têtes de liste, vainqueurs de sièges, des circonscriptions de Nabeul 1, Nabeul 2, Sfax 2, Mahdia et Bizerte, ont publié un communiqué dans lequel ils ont annoncé leur autonomie et leur indépendance vis-à-vis d’Al Aridha. Une décision prise suite aux « tentatives menées par Hechmi Hamdi de confisquer leur volonté et sa persistance à s’emparer des décisions dans des affaires qui (les) concernent », et ce, d’après la TAP.

Hechmi Hamdi a, aussitôt, demandé à l’avocat de sa liste indépendante d’intenter une action en justice devant le tribunal administratif pour réclamer le retrait du statut de ces 5 membres et de restituer les sièges à Al Aridha. Une affaire qui intervient quatre jours après que le tribunal administratif ait accepté les recours présentés par Al Aridha Al Chaabia dans cinq circonscriptions.

Commentaires:

Commentez...