17 ans après, l’Afrique est aux pieds de l’Espérance !

Dix sept ans que l’Espérance attendait ça. Ce soir, le doyen des clubs tunisiens a réussi son rendez-vous avec l’Histoire en remportant sa deuxième Ligue des champions, face au WAC (Widad athlétic de Casablanca). Sa première dans la nouvelle édition de cette Coupe africaine.

Après un match nul en terre marocaine, cette deuxième manche était à déconseiller aux cardiaques. Dans un stade de Radès plein à craquer, l’Espérance ne se jetait pas corps et âme dans l’attaque et préférait construire ses actions. Après une première alerte de Darragi, dès la 5′, il a fallu attendre la 21′ pour voir la première occasion franche de l’Espérance, et le seul but de la rencontre. Un décalage de Korbi permet à Afful de déborder à droite, repiquer dans l’axe et enrouler une merveilleuse frappe qui s’en va se loger dans le petit filet de Bono, le gardien du WAC.

Alors que la première mi-temps touchait à sa fin, l’arbitre ivoirien expulse le milieu de terrain du WAC pour une faute grossière sur Yannick. A 11 contre 10, et avec un but d’avance, l’EST laissa le ballon au club marocain, en seconde période, et se contenta de gérer sa finale et de jouer en contre-attaque.

Les Sang et or ont fait preuve d’une détermination de fer que rien ne pouvait ébranler et sont parvenus à rester solides jusqu’au coup de sifflet final. Après avoir perdu les finales de 1999, 2000 et 2010, l’EST entre dans l’Histoire du football africain en étant le premier club à remporter cette fameuse coupe deux fois.

Place désormais au Japon et la Coupe du monde des clubs, prévue en décembre, au cours de laquelle l’Espérance essayera d’ajouter des lignes de plus à sa fabuleuse histoire.

Commentaires:

Commentez...