Yassine Brahim déplore les démissions à Afek et rassure les adhérents

Suite à la publication sur webdo.tn de l’article intitulé « Afek Tounes : des démissions en cascade avec Emna Mnif » plusieurs de nos lecteurs et des électeurs d’Afek se sont posé des questions sur la position du parti, et ont émis le souhait d’avoir plusieurs sons de cloche. À ce propos, nous avons contacté le directeur exécutif du parti, Yassine Brahim, afin qu’il nous éclaire sur les circonstances de ce « séisme » au sein du mouvement.

Nous avons voulu savoir si ces démissions en bloc, dix jours après le 23 octobre, ne cachaient pas un malaise et n’allaient pas créer un « trou noir » qui aspirerait des membres « motivés ». Par ailleurs, nous lui avons demandé comment Afek comptait se restructurer pour mieux se repositionner dans ce nouvel échiquier.

Yassine Brahim n’a pas répondu à nos questions une à une, mais a préféré nous communiquer un texte rédigé d’un seul bloc en guise de réponse à notre interview. Loin de vous l’idée d’influencer qui que ce soit, nous vous laisserons juger de la « pertinence » de ses réponses :

« 10 000 adhérents ont rejoint Afek Tounes depuis sa création et le flux croit rapidement depuis les élections. 70 000 Tunisiens ont fait confiance à Afek Tounes en votant pour nos candidats et nous ont permis d’être présents au sein de l’Assemblée Nationale Constituante avec 4 représentants. En attendant son congrès fondateur, Afek Tounes a mis en place des structures pour gérer cette phase de création du parti avec un Comité Central désigné et intégrant progressivement toutes les régions qui se sont développées, un Comité Directeur et un Directeur Opérationnel tous deux élus par le Comité Central. Ces instances fonctionnent démocratiquement dans le cadre d’un règlement intérieur précis.

Malheureusement, la démocratie est une nouvelle manière de vivre que certains n’acceptent pas facilement lorsqu’ils sont minoritaires. Cette non-acceptation de l’avis de la majorité au lieu de se traduire par des débats internes en respect de nos représentants élus au Comité Directeur et le Comité Central actuel, s’est manifestée par des démissions et des attaques du parti dans la presse et les médias. Ceci est d’autant plus grave qu’il intervient dans un moment où nous devons nous concentrer sur des questions postélectorales très importantes pour le pays et le parti.

Nous déplorons ces méthodes et tenons à rassurer tous nos adhérents et sympathisants que Afek Tounes demeurera attacher à son objectif principal: servir notre pays et notre société. Nous restons donc mobilisés pour ces priorités et pour l’avenir de notre pays sans nous laisser déconcentrer par ces manoeuvres déstabilisantes. Nous comptons sur tous, adhérents et sympathisants, pour construire ensemble une force progressiste et démocrate capable de garantir un avenir de libertés à notre pays. »

Commentaires:

Commentez...