Les salafistes se mettent au braquage de banques ?

Suite au holp-up commis ce matin, à 9H30, dans une agence d’Arab Tunisian Bank (ATB), à Chorban (gouvernorat de Mahdia), qui s’est achevé par l’arrestation des malfaiteurs et la mort du gardien de la banque, plusieurs déclarations ont été faites par les médias. Les radios annonçaient qu’un des bandits était un « élément salafiste notoire ».

L’information a pris de l’envergure d’autant plus qu’elle venait, aussi bien du chef du district de la sécurité nationale de Chorban, Selem El Hamadi, que d’un cadre au sein du ministère de l’Intérieur Walid Chorfen.

À noter que Taoufik Dimassi, Directeur Général de la sécurité publique a laissé entendre dans le journal de 20 heures de la la chaine nationale 1 que l’un des assaillants était un extrémiste dangereux connu des autorités.

Il a fallu attendre l’après-midi pour connaître la version officielle du ministère de l’Intérieur. Dans un communiqué publié sur sa page Facebook et relayé par la TAP, le ministère précise qu’ils étaient trois à participer à ce braquage. Munis de kalachnikov, ils ont tué le gardien de la banque et ont volé 120 Mille DT.

Par la suite, les forces de l’ordre sont intervenues en blessant un des malfaiteurs à l’épaule et à la jambe. Le deuxième, habillé en tenue militaire, s’en est tiré avec des contusions au corps pour lesquelles il a été hospitalisé.
Quant au troisième, il a été arrêté. Son arme et l’argent qu’il avait en sa possession sont entre les mains de la police .

A aucun endroit dans son communiqué, le ministre de l’Intérieur ne fait allusion à l’appartenance des malfaiteurs au groupe des salafistes.

Commentaires:

Commentez...