Koweït : un tribunal condamne à mort un membre de la famille régnante !

On a déjà vu des princes arabes tuer ou détrôner leurs pères et souverains. On a déjà vu des princes tuer, dont le mutisme médiatique, des hommes du peuple ou leurs serviteurs.

Et dans un cas comme dans l’autre, c’est l’impunité qui a toujours primé soit pour des raisons politiques soit pour des raisons ségrégationnistes, les familles régnantes se considérant supérieures à tous ceux qui peuplent leurs royaumes.

Mais ce qui vient de se passer au Koweït peut être interprété comme une première du genre. D’abord, le crime en soi est assez inédit : le Cheikh Fayçal Abdallah Al-Sabah a tué par balle en juin 2010 son neveu cheikh Bassel Salem Al-Sabah suite à une dispute au sujet de responsabilités au sein d’un club sportif, rapporte l’AFP. Il vient d’être reconnu coupable par un tribunal et condamné « conséquemment » à mort. Toutefois, ce jugement devra faire l’objet d’un appel, puis d’une cassation avant d’échouer chez l’Émir qui à pouvoir de réfuter le jugement.

Naturellement, on s’étonne qu’une telle affaire soit ébruitée et passée en justice, les émirats nous ayant habitués à plus de « catimini ». Mais il semble que le séisme populaire en Tunisie, Égypte, Libye et ailleurs ont donné à réfléchir aux monarques et à leurs entourages quant à la manière de gérer leurs frasques et les méfaits qui en découlent.

C’est pour cela que certains pensent que si un tel jugement a été prononcé et médiatisé c’est parce que les monarchies arabes cultivent la phobie du « printemps arabe ».

Commentaires:

Commentez...