Les destouriens de retour…

Les destouriens ou anciens RCDistes sont de retour. La machine politique des destouriens, bien huilée pendant des décades, commence-t-elle à tourner ? Apparemment, puisqu’une formation est en cours de constitution.

En effet, le parti de la réforme destourienne de Ridha Ayed et le parti Libre Destourien Démocratique Tunisien de Abdelhamid Chaker ont entamé leur processus de fusion sur la voix de « la réunification de la famille destourienne » (cliquer pour voir le fac-similé) qui compte actuellement plusieurs partis dont notamment El Watan de Mohamed Jegham, l’Initiative de Kamel Morjane et El mostakbal de Sahbi El Basly… ainsi que d’autres formations peu connues ou «camouflées».

C’est évident, après la dissolution du RCD, les destouriens sont restés orphelins. Ils ont essayé de joindre d’autres formations politiques anciennes ou nouvelles. Aujourd’hui, suite à l’annonce de cette fusion et à celle d’autres dans le futur, peut-on s’attendre à la naissance d’un nouveau parti destourien, une nouvelle forme de RCD ?

Les destouriens, mordus de politique et de pratiques « politiciennes », peuvent-ils peser lourd dans les futures élections ? De sources sûres au sein des formations RCDistes, les destouriens vont présenter aux élections de la constituante les hommes des 2e et 3e rangs, ceux qui n’ont pas eu de responsabilité au sein du RCD ! Ils tablent sur 15 % et 20 % des sièges au sein de la constituante. Ont-ils les moyens et les hommes ?

Certainement oui. Ils sont partout dans les régions, dans les localités les plus éloignées. Ils peuvent mobiliser leurs militants et peser sur le processus électoral. Ceux qui ont voté un jour par conviction le bulletin rouge, vont-ils changer de couleur après la révolution ? Wait and see.

Commentaires:

Commentez...