Pluie de milliards sur la Tunisie et l’Égypte

Les pays du G8, réunis à Deauville (France) ont décidé, aujourd’hui, d’accorder des dizaines de milliards de dollars aux pays du « printemps arabe » pour le développement, le progrès de la démocratie et les réformes économiques. Dans le cadre d’un nouveau « partenariat de Deauville », ils ont promis une aide à long terme à la Tunisie et à l’Égypte et «à tous ceux qui suivraient les exemples de ces deux pays». Selon un communiqué du G8, les banques de développement multilatéral pourraient fournir quelque 20 milliards de dollars, dont près de 5 milliards de la seule Banque européenne d’investissement, à l’Égypte et à la Tunisie sur la période 2011-2013 pour y soutenir les réformes en cours.

Selon le ministre tunisien des Finances, Jalloul Ayed, présent à Deauville, Nicolas Sarkozy a promis une aide d’un total de 40 milliards de dollars pour consolider ce printemps arabe, et a d’ores-et-déjà annoncé une aide d’un milliard d’euros, de la part de la France ; la Tunisie ayant besoin de 25 milliards de dollars sur cinq ans, et l’Égypte de 10 à 12 milliards pour tenir jusqu’à la mi-2012.

Commentaires:

Commentez...