Mandats de dépôt contre un ancien DG de la sûreté nationale et un haut officier


Deux mandats de dépôt ont été émis, vendredi, contre un ancien directeur général de la sûreté nationale et un haut officier accusés d’être impliqués dans des meurtres commis lors des évènements survenus à Thala et Kasserine durant la révolution, informe une source judiciaire.

Ces deux mandats ont été émis par le juge d’instruction de Kasserine et l’enquête se poursuit, ajoute la TAP qui vient de publier cette information.

Par ailleurs, les tribunaux tunisiens ont été saisis de 192 affaires d’assassinat de Tunisiens par des « snipers » lors des événements de la Révolution, a indiqué jeudi une source judiciaire.

« Plusieurs agents de sécurité ont été arrêtés alors que d’autres font l’objet d’un mandat d’amener », a précisé la même source. L’enquête se poursuit pour identifier d’autres suspects indique la TAP.

Signalons que l’annonce de ces actions judiciaires survient à la suite des nombreuses réclamations et protestations émanant de plusieurs parties, tels que les avocats et quelques organisations, sur la nécessité d’activer les enquêtes sur les meurtres commis durant la révolution et la mise en accusations des parties incriminées quelle que soit leur appartenance au corps de la police ou à l’ancien gouvernement de Ben Ali ou leur poste de responsabilité.

Commentaires: