Un film en préparation sur le fondateur de Wikileaks

Le désormais célèbre Julian Assange continue de faire parler de lui. Cet australien âgé de 39 ans a acquis sa notoriété grâce au site Wikileaks, dont il est le fondateur, et qui a lancé la publication de documents décrets américains sur les guerres en Afghanistan et en Irak.

Rapidement Julian Assange devient le nouveau héros planétaire de la liberté d’expression.

Un héros traqué toutefois, car s’il vit actuellement en Angleterre, une demande d’extradition que la Suède avait émise à son encontre a été validée par un tribunal britannique.

Il est accusé par la justice suédoise de viols et agressions. Assange vient d’ailleurs de faire appel de cette décision.

Très connu pour sa mégalomanie et son côté paranoïaque, depuis le succès de Wikileaks, Julian Assange a une fois de plus créé le buzz, cette semaine, en déposant son propre nom auprès du Bureau de la propriété intellectuelle britannique, d’après Numerama. En ce sens, « Julian Assange » devient une marque commerciale. Une façon sûrement de s’assurer des revenus en cas d’utilisation non-autorisée de son identité.

Quelques semaines auparavant, Julien Assange avait déposé la marque Wikileaks. A son nom bien sûr. Alors que, légalement, c’est la société Sunshine Press qui donne une existence juridique à Wikileaks et à qui le dépôt du nom revient.

Par ailleurs, les studios Dreamworks ont acheté les droits du livre d’Assange, écrit par deux journalistes britanniques, pour le cinéma. Un film sur le fondateur de Wikileaks qui devrait être à mi-chemin entre la fiction et la réalité.

Commentaires: