Photographes de la révolution: Hommage à la vérité

L’audace des photographes de la révolution se résume dans les clichés réalisés dans la ville de Regueb à Sidi Bouzid, le 9 Janvier 2011.

Armés de courage, ils ont défié la machine policière de Ben Ali. Ils ont défié la mort dans les villes de l’intérieur.

Ceux qui ont défié la machine policière de Ben Ali se nomment El Hamami, Belaid, Soussi, Lucas,… pour ne citer que ceux là…mais la liste est longue.

Les tireurs à bout portant ne leur ont pas fait peur. Ils ont fait leur devoir. Ils ont suivi les jeunes dans les rues des villes Martyrs. Ils ont saisi des preuves, des photos relatant les massacres orchestrés par les milices de Ben Ali dans des villes comme Regueb, Thala, Kasserine, El Hama, Tozeur, Bourouis, Makhter, Menzel Bouzaine, Ouerdanine…la liste est longue.

Ils ont dévoilé les visages des tuteurs – tireurs. La commission d’enquête sur les tueries de Ben Ali aura la tâche ardue, mais peut-être facile avec le travail de ces audacieux photographes.

Lucas a payé de sa vie le devoir de la vérité. Le photographe Franco-allemand est décédé le 17 janvier en fin de matinée, au Centre national de neurologie Rabta de Tunis, « des suites d’une blessure infligée par un tir de grenade lacrymogène en pleine tempe (…) alors qu’il couvrait les manifestations ayant mené à la chute de Ben Ali ». Hommage à la bravoure des photographes. Hommage à Lucas.

Plus de photos sur http://www.facebook.com/album.php?aid=44502&id=178630308822790&fbid=185762574776230

Commentaires:

Commentez...