Circuit touristique de la révolution…

Des artistes de toutes les tendances et mouvances vont participer à créer un grand projet culturel, celui de la révolution, financé par le ministère du Développement régional et Local. Imaginons la chose:

Dans quelques mois, des voyagistes tunisiens vont proposer des circuits touristiques sur les traces de la révolution.

Le circuit commencera à Sidi Bouzid. La maison de Bouazizi devenue musée avec sa charrette de vente de légumes et fruits. Au musée, on présentera les premières vidéos de la révolution sur des écrans géants.

Les premières images, les premières interventions sur les chaines internationales des militants de la région. L’entrée au musée sera payante. Des souvenirs sous forme de mini-charrettes, des tee-shirts, des portes clés… seront proposés aux touristes. Une entreprise locale à Sidi Bouzid confectionnera ses articles de souvenirs. Une marque déposée « Révolution de la liberté » verra le jour.

Départ vers Regueb, la cité martyre qui a donné, en plein jour, le dimanche 9 Janvier 6 martyrs et autant de blessés.

A la maison du peuple, les visiteurs de la ville pourront visionner les vidéos et les images de la bataille avec les mercenaires du dictateur déchu. A la ville, connue par sa production agricole abondante, on mangera bio dans des restaurants du centre ville… toute une allée de restaurants sera aménagée par la municipalité.

Les touristes pourront passer la nuit chez les habitants, regroupés dans une association de maisons d’hôtes.
Départ vers Meknassy puis Menzel Bouzaine. Recueillement devant la place du premier martyr tombé sous les balles de la milice du président déchu. Visite des deux villes et départ vers Thala.

Thala, la ville martyre, la localité la plus touchée par les massacres. Les quatre coins de la ville parleront des atrocités commises, de l’injustice, de la peur,… Des espaces publiques et des boutiques privées offriront aux touristes la possibilité de suivre les jours du 9, 10 et 11 janvier. Rue par rue, coin par coin, on retracera l’histoire de la bataille dans l’espace et dans le temps.

A Kasserine, où 35 martyrs, selon les services hospitaliers, sont tombés sous les balles des mercenaires. Les cités populaires d’Ezzohour et d’Ennour seront le théâtre d’un grand boom de boutiques et de souvenirs de la révolution. Des jeux éducatifs, des bouquins, des bandes dessinées…

De Kasserine, les touristes partiront pour Gafsa, pour les uns et ses villes minières et pour bastions de la révolution à Makther et Bouruis et autres villes du Nord pour les autres.

Ceux qui partiront pour le Nord visiteront le Palais de Carthage devenu musée, la Place Bouazizi au centre ville, la Kassbah… Les villes côtières de la Tunisie, les cités populaires d’Ettadhamen, Kram.. seront associées à ce projet culturel.

Les touristes qui emprunteront la direction du Sud visiteront Gafsa et ses milles places de la révolte populaires avant de visiter Kébili et Douz et prendre connaissance de la bataille de ses jeunes face aux mercenaires de Ben Ali. Un safari dans le désert sera l’ultime étape de ce circuit, direction Sud.

Commentaires:

Commentez...