Covid-19 : Tout savoir sur les tests rapides en Tunisie

Le ministre de la Santé Faouzi Mahdi a annoncé, ce vendredi 6 novembre 2020, que les tests rapides ont été introduits dans les mécanismes de dépistage du coronavirus notamment dans les hôpitaux. Selon ses dires, lors d’une séance plénière d’audition à l’Assemblée des Représentants du Peuple, ces tests soutiennent les efforts des staffs médicaux pour détecter la contamination. Où les trouver ? Que montre un test antigénique ? Quelle est la fiabilité des résultats pour détecter le virus ? Sont-ils gratuits ?… Explications.

Importés depuis le mois de mars dernier, ces tests rapides sont entrés en service il y a quelques jours pour atténuer la pression sur les tests de type RT-PCR, en dépit des problèmes de fiabilité.

Actuellement ces tests sont seulement utilisés par le cadre médical des hôpitaux publics et par les services du SAMU pour donner un premier résultat sur une éventuelle contamination. A partir d’un même mode de prélèvement nasopharyngé que les tests PCR, ces équipements affichent des résultats quasi instantanés.

Cependant, leur fiabilité est contestée. Selon le directeur de l’Institut pasteur de Tunis, la sensibilité d’un test rapide est estimée à 90%, ce qui permettra de dépister efficacement les symptomatiques. Sauf que selon ses dires, leur fiabilité s’annule lorsque le patient est asymptomatique. Or, 85% des personnes porteuses du virus sont asymptomatiques.

En effet, c’est ce qu’avait annoncé le directeur général de la santé, Fayçal Ben Salah en octobre dernier, ce qui fait que ces équipements se présentent comme une solution complémentaire aux tests de référence et non alternative.

Où les trouver ?

Actuellement ces tests ne sont pas disponibles dans les pharmacies ni dans les laboratoires privés, les citoyens ne peuvent pas y accéder sauf s’ils se présentent aux hôpitaux et s’ils présentent les symptômes de la contamination. Donc aujourd’hui, seuls les unités de SAMU et les équipes médicales qui se déplacent au niveau régional, les services d’urgence et les laboratoires des hôpitaux publics sont autorisés à utiliser les tests rapides qui sont gratuits.

D’ailleurs, le vice-président du syndicat des pharmaciens d’officine de Tunisie (SPOT), Naoufel Amira, avait appelé à la nécessité de fournir des tests rapides dans les pharmacies tunisiennes, d’autant plus qu’ils sont approuvées dans différents pays connaissant une forte propagation du coronavirus.

Que montrent-ils ?

Mais le ministre de la Santé, Faouzi Mahdi, avait exclu une telle possibilité vu que « leur utilisation est soumise à des procédures spécifiques et que les agents de santé sont actuellement formés à les utiliser correctement ».

La Tunisie a déjà reçu en avril dernier un lot de 200 mille kits de tests rapides antigéniques. Le test antigénique permet de détecter les protéines que produit le virus Sars-CoV-2, appelées « antigènes ».

Il cherche à déterminer si la personne est infectée par le virus au moment du test. Ce test est destiné à une orientation diagnostique. Le test antigénique recherche les protéines produites par le virus Sars-CoV-2 alors que le test RT-PCR recherche le matériel génétique (ou génome) du virus SARS-CoV-2 (technique la plus fiable).

Commentaires:

Commentez...