Caricatures du prophète : Pour Justin Trudeau, la liberté d’expression a « ses limites »

CP : Reuters

Alors que la France fait face à une menace terroriste en raison de la publication de caricatures du prophète Mohamed, le président français Emmanuel Macaron affirme qu’il ne renoncera pas à sa politique et aux principes de liberté d’expression.

Réagissant à cette polémique, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau a plaidé pour un usage plus « prudent » de la liberté d’expression qu’Emmanuel Macron.

Même s’il défend la liberté d’expression, Trudeau estime qu’elle n’est « pas sans limites » et ne devait pas « blesser de façon arbitraire et inutile » certaines communautés.

« Nous nous devons d’agir avec respect pour les autres et de chercher à ne pas blesser de façon arbitraire ou inutile ceux avec qui nous sommes en train de partager une société et une planète », a-t-il dit en réponse à une question sur le droit à caricaturer le prophète Mohamed. « Nous allons toujours défendre la liberté d’expression », a-t-il encore affirmé, cité par l’agence AFP.

Les récents propos du président Français Emmanuel Macron à travers lesquels il a fait savoir que la France ne retirera pas les « caricatures » provocatrices du prophète Mohamed, ont provoqué une vague de colère dans le monde islamique.

Les condamnations des pays arabes contre ces déclarations jugées « insultantes » du président français envers l’islam et du prophète Mohamed se multiplient. Alors que des appels au boycott des produits français ont également envahi les réseaux sociaux y compris en Tunisie.

En effet, plusieurs internautes tunisiens ont lancé des campagnes pour dénoncer les propos du président français mais aussi pour boycotter les produits issus de la France.

Commentaires:

Commentez...