Sécurité : 9000 personnes arrêtées en cinq jours en Tunisie

Le rendement des unités sécuritaires est aujourd’hui au cœur du débat en raison de la flambée du crime en Tunisie.

Effectuant une visite à l’Hôpital des forces intérieures à la Marsa, le ministre de l’Intérieur est revenu sur la situation sécuritaire en Tunisie. Il a dans ce sens annoncé l’arrestation de 9000 personnes en cinq jours dans le cadre d’opérations sécuritaires.

« Ces 9000 arrestations de personnes recherchées constituent bel et bien un record en Tunisie », a-t-il souligné.

Dans des déclarations médiatiques, le ministre de l’Intérieur a, en revanche, refusé de dévoiler le nombre des sécuritaires qui sont atteints par le coronavirus.

Le président du Centre arabe de recherche et d’études politiques, Mehdi Mabrouk, a indiqué que la hausse de la criminalité en Tunisie est due à l’incapacité de l’Etat à faire appliquer la loi et à garantir l’inclusion de tous ses citoyens.

Le responsable du centre a ajouté, lors d’un séminaire virtuel tenu hier, jeudi, sur la hausse de la criminalité en Tunisie, que la couverture médiatique des crimes commis en Tunisie et relayés sur les réseaux sociaux ne reflète pas la réalité de la criminalité dans le pays.

Il a expliqué dans son intervention que les meurtres, les violences extrêmes, les vols et les crimes sexuels, pendant la période 2010/2020, ont connu, tantôt, une hausse, tantôt une baisse mais n’ont pas atteint des chiffres records comme véhiculé dans certains médias.

Commentaires:

Commentez...