Professeur décapité en France : Neuf personnes dont deux parents d’élèves placés en garde à vue

CP : LCI

La France est encore sous le choc après la décapitation, hier, vendredi 16 octobre d’un professeur d’histoire de 47 ans, en région parisienne.

Le parquet antiterroriste a été saisi pour « assassinat en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste criminelle ».

Pour l’heure, neuf personnes, dont plusieurs de l’entourage de l’assaillant abattu par la police, ont été placées en garde à vue. Parmi-elles figurent deux parents d’élèves du collège.

L’homme a été décapité vendredi, vers 17h, à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines. Il s’agit d’un professeur d’histoire-géographie du collège du Bois d’Aulne, situé au nord-est de la ville.

Il y a quelques jours, il avait montré à ses élèves des caricatures du prophète Mahomet lors d’un cours sur la liberté d’expression. Depuis, l’enseignant avait reçu des menaces.

L’assaillant serait un jeune homme de 18 ans qui rôdait près du collège. Il serait d’origine tchétchène, né à Moscou en Russie.

Appelés pour un individu suspect rôdant autour du collège, les policiers de Conflans-Sainte-Honorine ont tenté de l’interpeller. Ils ont fait feu sur lui, le blessant mortellement d’une dizaine de balles.

« Le Parisien » a publié la vidéo d’un habitant d’Eragny, ayant assisté à la fin de la poursuite par les policiers de l’homme qui a décapité l’enseignant. Jusqu’à la série de coups de feu fatals.

Commentaires:

Commentez...