Décapitation d’un enseignant français : Le dangereux post d’un député islamiste tunisien !

Nul ne doute que certains députés n’ont pas leur place dans le parlement au vu de leurs positions assez dangereuses et extrémistes.

Réagissant à l’attaque terroriste ayant ciblé un enseignant en France qui a été décapité pour avoir montré les caricatures du prophète Mohamed à ses élèves, le député islamiste Rached Khiari est allé jusqu’à justifier les faits et l’acte commis.

Encore une fois, Khiari, député démissionnaire de la coalition Al-Karama, a raté une occasion pour se taire et pour épargner aux Tunisiens de se rappeler ses positions extrémistes.

« Celui qui porte atteinte au prophète doit en assumer les conséquences ! », a-t-il même posté sur son compte Facebook, dans une position qui n’est pas digne d’un député représentant les Tunisiens.

Suivant sa logique, il est donc tout a fait normal de décapiter un enseignant qui n’a fait qu’expliquer à ses élèves le contexte polémique de ces caricatures.

الإساءة لرسول الله صلى الله عليه و سلم هي أعظم الجرائم و على من يقدم عليها تحمل تبعاتها و نتائجها دولة كانت أو جماعة أو فرد

Publiée par ‎Rached Khiari راشد الخياري‎ sur Samedi 17 octobre 2020

La France est encore sous le choc après la décapitation, hier, vendredi 16 octobre d’un professeur d’histoire de 47 ans, en région parisienne.

Le parquet antiterroriste a été saisi pour « assassinat en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste criminelle ».

Pour l’heure, neuf personnes, dont plusieurs de l’entourage de l’assaillant abattu par la police, ont été placées en garde à vue. Parmi-elles figurent deux parents d’élèves du collège.

Dans un communiqué, Al-Azhar a condamné l’attentat terroriste de Paris, réitérant son rejet de ce crime odieux et de tous les actes terroristes, soulignant que le meurtre est un crime qui ne peut être justifié d’aucune façon.

Commentaires:

Commentez...