Grand Tunis : Cafetiers et restaurateurs rejettent l’interdiction des chaises

CP : Kerim Benzarti

A-t-on respecté l’interdiction des tables et des chaises dans les cafés, restaurants et salons de thé dans le Grand Tunis ? Alors qu’un couvre-feu est en vigueur à partir d’aujourd’hui, jeudi 8 octobre 2020, des mesures d’interdiction allant dans ce sens ont été prises par les gouverneurs de Tunis, de l’Ariana, de la Manouba et de Ben Arous.

Or, ces mesures ont été peu suivies dans la matinée d’aujourd’hui. Tous les cafés du centre-ville de Tunis, à titre d’exemple, ont ouvert comme si de rien n’était. Des clients étaient également attablés et chacun a vaqué à ses occupations comme d’habitude.

Une photo datée de ce jeudi 8 octobre 2020 illustre parfaitement la situation. Les cafés et autres restaurants auraient du limiter leurs ventes à des produits à emporter. Mais ce n’est pas l’avis des syndicats.

La Chambre nationale des restaurateurs a d’ailleurs réagi, aujourd’hui en confirmant, sur les ondes de la radio Mosaique fm, avoir rejeté cette mesure indiquant qu’elle n’a pas été consultée avant l’application de la mesure.

Selon elle, il existe d’autres solutions qui consistent à réduire le nombre de tables au lieu d’interdire complètement de s’asseoir, afin que les restaurateurs et les travailleurs ne soient pas lésés.

Il a d’ailleurs annoncé que des représentants de l’UTICA sont en train de négocier avec la présidence du gouvernement et le ministère de la Santé pour trouver une solution alternative à la décision d’interdire les chaises et les tables.

Pour l’heure, aucune mesure n’a été appliquée, du moins au centre-ville de la capitale !

Commentaires:

Commentez...