Samira Marai : « La pire décision a été d’annuler les tests PCR à l’ouverture des frontières ! »

L’ancienne ministre de la Santé Samira Marai, a confirmé que la Tunisie était entrée dans la quatrième phase du coronavirus après un nombre de contaminations qui a dépassé les 11.260 cas.

Concernant la situation épidémiologique en Tunisie, Samira Marai a déclaré que la situation actuelle n’est pas effrayante, mais que le danger réside dans la prochaine étape durant laquelle les infections grippales augmentent, ce qui peut conduire à leur mélange avec des patients Covid-19 dans les hôpitaux.

Selon la responsable, la pire décision prise dans le cadre de la lutte contre le virus a été d’annuler l’obligation de présenter une analyse négative lors de l’ouverture des frontières.

« Les décisions sont toujours politiques, similaires aux classement des pays en fonction de la situation épidémiologique », a-t-elle ajouté sur Nessma tv, expliquant que le comité scientifique de lutte contre le coronavirus présente ses propositions, mais que la prise de décision est politique.

Commentaires:

Commentez...