Les étudiants tunisiens de Russie lancent un cri de détresse

Rapatriés en Tunisie depuis le mois de juin, environ mille étudiants tunisiens poursuivant leurs études en Russie étaient censés retourner à l’université en août. Sauf qu’ils sont bloqués en raison de la fermeture des frontières, étant donné que la Russie est classée zone rouge.

Selon Ines Ben Tiba, mère de deux étudiants tunisiens en Russie et porte-parole des étudiants tunisiens, l’année universitaire en Russie a démarré le 1er septembre et jusque là, aucune solution n’est en vue.

Elle a fait savoir à l’agence TAP que les étudiants ont payé les frais de scolarité de toute l’année universitaire mais se trouvent actuellement bloqués en Tunisie, perdant ainsi du temps et de l’argent.

Malgré les multiples contacts lancés avec le ministère des Affaires étrangères et l’ambassade de Tunisie en Russie, aucune réponse n’a été reçue, explique-t-elle, soulignant les pertes financières et les préjudices moraux que risquent de subir les étudiants et leurs parents en l’absence d’une solution dans les plus brefs délais.

Commentaires:

Commentez...