L’adjudant Rami Limam a survécu à deux attaques similaires en 2015 et 2017 !

Le débat sur la loi pour la protection des forces de l’ordre est relancé après chaque attentat terroriste. Le dernier d’une longue liste étant l’agression au couteau des sécuritaires d’Akouda, ayant coûté la vie à l’adjudant Sami Mrabet et blessé gravement son collègue Rami Limam.

Le secrétaire général du Syndicat régional des forces de sécurité intérieure de Monastir, Mourad Ben Salah a vivement critiqué l’absence d’un cadre législatif pour protéger le personnel de sécurité des attaques continues, citant la loi de protection des forces de l’ordre.

Il a révélé ce mardi 8 septembre 2020 que l’attaque perpétrée dimanche 6 septembre à Sousse est la troisième pour l’adjudant Rami Limam.

Il a expliqué sur Mosaique fm que le blessé, qui se trouve actuellement à l’hôpital de Sahloul, avait déjà été visé par deux autres tentatives de meurtre par écrasement, la première en 2015 et la deuxième en 2017.

Commentaires: