Tunisie : 24 organisations et associations rejettent le limogeage de Chawki Tabib

Plus de 20 organisations et associations ont exprimé leur rejet catégorique de « la décision illégale prise par le chef du gouvernement intérimaire de limoger Chawki Tabib de la présidence de l’instance anti-corruption ».

Ces organisations ont considéré, dans un communiqué commun, que cette décision fait référence à « une réaction de vengeance après que l’instance a dévoilé l’affaire des soupçons de conflit d’intérêts liés à Elyes Fakhfakh ».

Les signataires ont affirmé leur condamnation de la décision du Chef du gouvernement par intérim et leur rejet de la logique de vengeance et d’abus de pouvoir pour régler des comptes personnels.

Les 24 organisations et associations ont considéré que le décret n ° 120 de 2011 n’autorise pas le Chef du gouvernement à mettre fin au mandat du président de l’instance, qui dure six ans sans interruption et sans renouvellement.

Il s’agit donc d’une violation de l’indépendance d’un organe national concluent-ils, estimant que cette action représente un dangereux précédent menaçant le reste des organes.

Parmi les signataires de cette déclaration figurent bâtonnier de l’Ordre national des avocats de Tunisie, Ibrahim Bouderbala, la Ligue tunisienne des droits de l’homme, l’Institut arabe des droits de l’homme, l’Association tunisienne des femmes démocrates, l’Organisation Article 19, le Syndicat national des journalistes tunisiens, la fédération tunisienne des directeurs de journaux et l’Observatoire pour la ‎défense du caractère civil de l’État.

Commentaires: