Libye : Arrêt des combats, des élections en mars 2021

Après plusieurs années de conflit armé, le gouvernement du GNA et le Parlement élu ont annoncé un cessez-le-feu commun sur tout le territoire libyen.

Fayez al-Sarraj, chef du Conseil présidentiel du Gouvernement d’union nationale (GNA), basé à Tripoli et reconnu par l’ONU a annoncé, ce vendredi 21 août 2020, un cessez-le-feu immédiat et la suspension de toutes les opérations militaires dans tous les territoires libyens, rapporte Sky News.

Dans le même communiqué, le GNA a appelé à des élections présidentielles et parlementaires en mars 2021, avec l’accord de toutes les parties libyennes, soulignant que le cessez-le-feu actuel exige que Syrte et Al-Jufrah soient démilitarisés.

Il a souligné que le but ultime « est le rétablissement de la pleine souveraineté sur le sol libyen et la sortie des forces étrangères et des mercenaires ».

De son côté, Aguila Saleh, président du Parlement élu, basé dans l’est du pays, a annoncé la tenue d’élections prochainement et ordonné à toutes les parties d’observer « un cessez-le-feu immédiat et l’arrêt de tous les combats sur tout le territoire libyen », dans un communiqué distinct.

Le Parlement libyen a estimé, par ailleurs, que le cessez-le-feu « conduira au démantèlement des milices et arrêtera l’ingérence étrangère ».

Cette double annonce fixant l’organisation d’élections prochainement et la cessation de tous les combats sur le territoire a été saluée par l’ONU.

Commentaires: