« Le Coran est clair »… Kais Saied s’oppose à l’égalité successorale

CP : Présidence de la République

Lors d’une cérémonie tenue hier jeudi 13 août à l’occasion de la journée nationale des femmes, le président de la République Kais Saied s’est montré clairement contre le principe de l’égalité successorale, car pour lui « le texte coranique est clair et ne permet aucune interprétation ».

« Le conflit sur l’égalité successorale n’est pas innocent, l’égalité des droits économiques et sociaux entre la femme et l’homme est beaucoup plus importante », a-t-il dit.

Il a dans ce sens expliqué, que le principe d’héritage dans l’islam n’est pas fondé sur l’égalité formelle mais plutôt sur la justice et l’équité.

Lors de cette cérémonie tenue au Palais de Carthage également à l’occasion de la célébration du 64e anniversaire de la publication du Code du statut personnel, le Chef de l’Etat a prononcé un discours dans lequel il a affirmé son engagement à œuvrer à l’instauration de la justice en matière de droits socio-économiques entre les Tunisiens et les Tunisiennes.

Le Chef de l’Etat a décoré plusieurs femmes qui se sont distinguées dans plusieurs domaines, dont, le sport, la santé, l’administration et la culture.

Commentaires:

Commentez...