Grève de la faim à Mornaguia à cause de l’eau potable

Protestant depuis plusieurs jours pour exiger l’amélioration de la qualité de l’eau potable et le retour de l’approvisionnement de la région en eau du barrage de Beni Mtir, une centaine d’habitants de 18 quartiers environnants ont décidé d’entamer une grève de la faim.

Ces habitants protestent depuis des jours pour exiger l’amélioration de la qualité de l’eau potable et le retour de l’approvisionnement de la région en eau du barrage de Beni Mtir, estimant que la qualité de l’eau a changé après le changement de sa source et son approvisionnement depuis Ghedir El Kolla.

Pour sa part, la Société nationale d’exploitation et de distribution des eaux (SONEDE) a expliqué que le changement de la source d’eau est causé par les travaux de renforcement du débit d’eau et que l’eau potable alimentant actuellement El Mornaguia est la même eau contrôlée et surveillée qui alimente le Grand-Tunis et certaines zones de Nabeul.

Les protestataires avaient même bloqué à plusieurs niveaux la route Tunis – Béja du fait des perturbations dans l’approvisionnement d’eau potable avant de revenir à de meilleurs sentiments. En parallèle, le maire de Mornaguia, Faisal Dridi, avait annoncé le dépôt d’une plainte contre la SONEDE.

Les protestataires exigent également d’ouvrir une enquête sur les dépassements commis par les responsables régionaux et locaux. Depuis ce lundi 27 juillet 2020 ils sont en sit-in devant le siège de la délégation.

Commentaires: