Fête de la République : Quand Beji Caid Essebsi manque à la scène nationale !

Ce samedi 25 juillet 2020, la Tunisie célèbre le 63e anniversaire de la fête de la République, jour de l’abolition de la monarchie et date de la proclamation du régime républicain en 1957, garantissant ainsi l’égalité de tous les citoyens et citoyens.

Le 25 juillet 1957, les membres de l’Assemblée nationale constituante (ANC) ont voté pour le changement du régime politique en Tunisie, suite auquel Habib Bourguiba était nommé à la tête d’Etat.

Cette année, cette fête coïncide également avec la commémoration du premier anniversaire de décès de Beji Caid Essebsi, ancien président de la République. Son départ se fait sentir de plus en plus dans un paysage politique déchiré par les divergences et les multiples crises politiques et même institutionnelles.

En effet, en ces temps de crise politique, c’est l’absence de son profil rassembleur et fédérateur qui se fait sentir le plus, d’autant plus que tous les indicateurs font observer une éloignement entre les différents protagonistes de la scène nationale.

En tout cas, c’est ce samedi que le président de la République devrait annoncer son choix pour le nouveau chef du gouvernement après la démission d’Elyès Fakhfakh sur fond de soupçons de corruption.

A l’occasion de la célébration du 63ème anniversaire de la Fête de la République du 25 juillet, le président de la République Kais Saied a décidé de gracier 859 détenus, parmi lesquels 213 seront libérés, les autres bénéficiant d’une réduction de peine.

Commentaires: