Grève à la TRANSTU : Les transports en commun de nouveau paralysés

Hier, mercredi 22 juillet 2020, les usagers des moyens de transport de la capitale ont été surpris par un mouvement de grève des agents de la Société des transports de Tunis (TRANSTU) qui a paralysé le trafic des bus et des métros.

La grève des agents a duré deux heures et le trafic a repris progressivement vers 06h00 sauf que les revendications des agents en grève n’étaient pas claires.

Le secrétaire général de l’Union régionale du travail de Tunis, Farouk Ayari annonçait même que les agents de la TRANSTU allaient observer une grève quotidienne de deux heures jusqu’à la satisfaction de leurs revendications.

Revendications qui consistent en l’acquisition d’équipements et de pièces de rechange pour les bus qui sont dans un état lamentable. Selon Farouk Ayari les agents des dépôts sont même contraints d’acquérir des pièces de rechange d’occasion.

Hier, tard dans la soirée, les négociations avec la partie syndicale, se sont soldées par un échec, a annoncé Mohamed Chamli, directeur de l’information et de la communication à la TRANSTU, qui a évoqué des mouvements de protestation illégaux.

Et comme prévu, les agents de la TRANSTU ont observé ce matin des actions protestataires entre 4h00 et 6h00 ce qui a retardé le départ des bus de leurs dépôts.

Du côté de la TRANSTU, on se dit prêts aux négociations avec la partie syndicale pour résoudre tous les problèmes, mais, la société se réserve le droit d’appliquer la loi.

Commentaires:

Commentez...