« Ma7leh Bhar Bledi » : Campagne de préservation et mise en valeur de 17 plages tunisiennes

Des associations actives et engagées pour la préservation de l’environnement et la protection de la biodiversité tentent tant bien que mal d’œuvrer dans ce sens en misant essentiellement sur la sensibilisation et s’associent très souvent aux évènements en relation avec la préservation de l’environnement.

L’association « Notre Grand Bleu » qui œuvre pour la conservation de la biodiversité marine et côtière, notamment la protection des espèces indispensables à l’équilibre de l’écosystème ou des espèces menacées d’extinction comme la tortue marine ou l’association « Les Amis des Oiseaux », qui s’est fixée pour mission d’étudier, suivre et protéger l’avifaune tunisienne, sédentaire et migratrice, et ses habitats ont eu l’occasion de faire connaitre leur action à travers un évènement.

« Notre Grand Bleu » et « Les Amis des Oiseaux »

Pour rappel, « Notre Grand Bleu » s’est récemment félicité d’une décision, la première du genre en Tunisie, pour protéger les tortues marines et visant à protéger la biodiversité spécialement la tortue marine. En effet, le conseil municipal de Monastir a approuvé, la semaine dernière, la décision de fixer une amende de 1000 dinars contre les pêcheurs de tortue de mer. Car en dépit de son classement en tant qu’espace menacée, la tortue marine continue à être pêchée en Tunisie et même vendue au bord de la route.

Cette espèce, vitale pour la biodiversité marine et la santé des océans, est protégée, en Tunisie, par la loi sur la protection des cétacés (loi n° 94-13 du 31 juillet 1994) ainsi que par le décret du Ministère de l’Agriculture, du 28 septembre 1995, régularisant la pratique des activités de pêche.

Ces deux associations, totalement dédiés à la cause environnementale ont eu l’occasion de partager leurs activités et contribuer à leur effort de sensibilisation à travers un évènement national. Une campagne de préservation des plages tunisiennes baptisée « Ma7leh Bhar Bledi ».

Cette campagne qui aurait peut-être dû être initiée par les autorités compétentes en matière d’environnement, a été lancée par le groupe Délice Danone et à travers sa marque, Danao, afin de mettre en exergue la beauté des plages tunisiennes et la richesse de notre patrimoine, et surtout afin de sensibiliser contre la pollution et les déchets en Méditerranée.

17 sites concernés

Cette campagne cherche aussi à mettre en avant les richesses naturelles et culturelles locales de 17 sites tunisiens sur 13 gouvernorats. Il s’agit du Fort Génois de Tabarka (gouvernorat de Jendouba), de l’Archipel La Galite (Jendouba), le Cap Négro (Béja), Raf-Raf (Bizerte), Borj El Wistani-Ghar el Melh (Bizerte), Raoued (l’Ariana), Sidi-Bou-Said (Tunis), le Casino Hammam-Lif (Ben Arous), la vieille ville la Kasbah à Hammamet (Nabeul), l’Archipel Zembra et Zembretta (Nabeul), le Port el Kantaoui (Sousse), l’Archipel Kuriat (Monastir), le Port de la mer (Mahdia), le Fort Lahwar de Kerkennah (Sfax), la Plage Sidi-Mansour (Sfax), la Plage de la Kazma (Gabes) et les îles aux flamants roses Djerba (Médenine).

Tous ces sites seront mis en valeur pour sensibiliser les Tunisiens sur la nécessité de les préserver et les protéger car beaucoup abritent une biodiversité́ riche et fragile, et sur la nécessité de les découvrir pour mieux les préserver. L’action « Ma7leh Bhar Bledi », a donc démarré sur les îles Kuriat à 20 km au large de Monastir. Une île qui se démarque par sa beauté naturelle et au sein de laquelle les deux associations « Notre Grand Bleu » et « Les Amis des Oiseaux » sont très actives et ne ménagent aucun effort pour sensibiliser et expliquer les bienfaits d’un écosystème équilibré.

Commentaires:

Commentez...