Chaos à l’ARP : Ghannouchi poursuit le parti destourien libre en justice

Le bureau des représentants du peuple (ARP), a dénoncé la suspension de la session plénière dédiée à l’élection des membres de la Cour constitutionnelle par les députés du parti destourien libre (PDL).

Des procédures juridiques ont été entamées pour protéger le parlement contre les dépassements du bloc du PDL et assurer la continuité des travaux, annonce-t-on.

Dans un communiqué, le bureau a également condamné l’agression du député nahdhaoui Ahmed Ben Mousa par des députés du parti destourien.

Les membres du bureau se sont déclarés prêts à prendre toutes les mesures qui assureraient le fonctionnement normal des travaux du conseil loin de la violence, des dépassements et des menaces contre les installations publiques.

On ajoute qu’une demande a été adressée à la présidence de la République afin de coordonner la tenue d’une réunion du bureau du Parlement avec le chef d’Etat.

Commentaires: