Attayar accuse Ennahdha de tentative de putsch contre la Constitution

L’appel d’Ennahdha à faire tomber le gouvernement et former un nouveau paysage gouvernemental a créé une onde de choc et ne fait qu’accentuer l’actuelle crise politique que traverse le pays.

Les réactions à la décision du Conseil de la Choura d’Ennahdha commencent à tomber et pour le Courant Démocratique (Attayar), il s’agit d’un putsch contre la Constitution.

En effet, le leader au sein d’Attayar Hichem Ajbouni a estimé, ce lundi 13 juillet 2020, que la dernière position d’Ennahdha n’est autre qu’un putsch contre la Constitution d’autant plus que l’actuel gouvernement est en exercice.

« Nous avons suivi cette position et nous faisons part de notre indignation car le gouvernement est toujours en exercice, alors qu’Ennahdha a chargé son président de former un nouveau gouvernement », a-t-il déclaré au micro de IFM.

Après plusieurs heures de pourparlers, le Conseil de la Choura du mouvement Ennahdha a décidé, lors de sa 41e session tenue à son siège central, à Tunis, de charger le président du mouvement, Rached Ghannouchi, d’entamer les négociations et les concertations nécessaires avec le président de la République, les partis politiques et les forces politiques et sociales afin de décider d’une nouvelle formation gouvernementale.

Imed Khémiri, porte-parole du mouvement Ennahdha, a estimé que cette nouvelle formation gouvernementale est « de nature à mettre fin à la crise politique actuelle, aggravée par la situation économique et sociale générée par la pandémie de Coronavirus et par l’éventuelle implication du chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh, dans une affaire de conflit d’intérêts ».

Commentaires:

Commentez...