Haykel Mekki : « Echaab ne soutiendra pas une personne dont la corruption est prouvée »

Le député du mouvement Echaab, Haykel Mekki, a déclaré que le parti ne soutiendra aucune personne dont l’implication dans un conflit d’intérêts ou une corruption est prouvée.

Évoquant l’affaire de soupçons de corruption visant le Chef du gouvernement, il a estimé qu’il est injuste à l’égard d’Elyes Fakhfakh que des jugements préalables aient lieu avant que la vérité ne soit révélée.

Invité ce jeudi 9 juillet 2020 sur Shems fm, Mekki a souligné la nécessité de poursuivre les enquêtes et de laisser les commissions concernées et l’Instance anti-corruption (INLUCC) jouer leur rôle.

Concernant la possibilité de tenir des élections anticipées, le député a déclaré que « tout est possible ».

« En cas de pressions continues sur Fakhfakh ou de preuves de conflits d’intérêts, le gouvernement va tomber. A ce moment là, l’affaire reviendra entre les mains du président de la République qui désignera une autre personne pour former un gouvernement.

Si la formation du nouveau gouvernement échoue, la solution sera donc de dissoudre le parlement et de passer aux élections anticipées », a-t-il expliqué.

Rappelons qu’il y a quelques semaines, Mekki avait accusé Ennahdha d’être derrière l’affaire « montée » du conflit d’intérêt.

Commentaires:

Commentez...