Bhiri à Moussi : « Nous verrons quel parti sera bientôt dissous ! »

Le président du bloc parlementaire du mouvement Ennahdha, Noureddine Bhiri, a répondu aux accusations de Abir Moussi.

Cette dernière a annoncé, rappelons-le, que la déclaration relative à la demande de former le mouvement Ennahdha en 2011 est « falsifiée ».

Bhiri a estimé que le Parti destourien libre (PDL) a commis des crimes en vertu de la loi sur le terrorisme, ajoutant que Moussi n’est pas au courant des dessous de la formation du mouvement Ennahdha.

Il a dans ce sens appelé tous ceux qui avaient un argument à le présenter au pouvoir judiciaire.

« Dans les prochains jours, nous verrons quel parti sera dissous et quel parti restera », a-t-il promis. « Avec ses dépassements, Moussi a présenté toutes les conditions juridiques pour dissoudre le PDL! ».

Soumis le 28 janvier 2011, les signataires du document en question étaient Rached Ghannouchin, président du Parlement, et Noureddine Bhiri, président du Bloc parlementaire d’Ennahdha.

Moussi a assuré qu’il s’agit d’une déclaration trompeuse et falsifiée, étant donné que Ghannouchi n’était de retour en Tunisie que le 30 janvier, ce qui signifie qu’il n’était pas en Tunisie le 28 janvier 2011 pour signer le document.

Elle a ajouté que la signature de Rached Ghannouchi de la déclaration du parti en 2011 et sa déclaration en tant que président du Parlement sont différentes, confirmant ainsi la falsification.

Commentaires: