Les Tunisiens bloqués en Algérie et en Libye désormais rapatriés par voie terrestre

La présidence du gouvernement a mis à jour les mesures sanitaires liées à l’ouverture des frontières et au protocole relatif à la lutte contre la propagation du coronavirus.

Dans ce protocole actualisé publié ce vendredi 3 juillet 2020, la présidence du gouvernement annonce que les Tunisiens bloqués en Libye et en Algérie seront progressivement rapatriés par voie terrestre.

Cette décision était attendue sachant que l’Algérie et la Libye ne sont pas concernées par la réouverture des frontières tunisiennes effective depuis le 27 juin.

L’Algérie et la Libye ne figurent, en effet, pas dans la classification des pays élaborée par l’Observatoire national tunisien de maladies nouvelles et émergentes en fonction du niveau de prévalence de l’épidémie du coronavirus.

Le 26 juin dernier, Habib Guedira, membre du Comité scientifique de lutte contre le coronavirus, expliquait que la Tunisie doit conclure des accords bilatéraux avec ces deux pays relatifs au processus d’ouverture des frontières et aux dispositions nécessaires pour faire face au coronavirus.

Les rapatriements se feront donc désormais par voie terrestre depuis l’Algérie et la Libye et toute personne souhaitant rentrer en Tunisie est évacuée, à condition de respecter les conditions en vigueur d’une quarantaine obligatoire.

Hier, 113 Tunisiens ont d’ailleurs été rapatriés de Libye et transportés par bus vers le centre de quarantaine obligatoire de Zarzis.

Commentaires: