La flotte de la marine marchande tunisienne dans la liste noire : Le ministère du Transport réagit

Illustration

Commentant le classement de la flotte de la marine marchande tunisienne dans la liste noire du Paris MoU (Mémorandum d’entente de Paris sur le contrôle des navires par l’État du Port), le ministère du Transport et de la Logistique a assuré que les navires marchands tunisiens sont conformes aux spécifications et conditions déterminées par les accords internationaux.

Les navires commerciaux tunisiens sont soumis à des contrôles et inspections périodiques et effectuent l’entretien annuel requis sous la supervision et la garantie des fabricants internationaux de moteurs, d’équipements de navigation, de contrôle et d’équipements de contrôle, selon un communiqué du ministère.

Il a expliqué que la classification des flottes marines par les structures de surveillance des pays étrangers est basée sur les résultats des observations des navires qui accostent dans leurs ports, « ce qui représente une classification changeante qui est mise à jour régulièrement ».

Le ministère poursuit expliquant que la détérioration du classement de la flotte de la marine marchande tunisienne est principalement due au vieillissement des unités de la flotte dont l’âge a dépassé 20 ans à l’exception du navire Tanit, à la fréquence des pannes et à l’état de préparation des employés.

Pour remédier à cette situation, le Ministère a élaboré un programme visant à :

  • Surveiller en permanence la situation de la flotte de la marine marchande tunisienne et inviter les sociétés de transport maritime à effectuer la maintenance périodique de leurs navires et à adhérer au respect des règles de sécurité;
  • Renforcer les capacités humaines de formation des marins, ainsi que des experts des autorités maritimes en charge des inspections de sécurité
  • Mettre en œuvre du programme d’investissement pour les nouveaux navires et mettre de coté les navires devenus problématiques en termes de maintenance et de conformité.

Commentaires: