Noureddine Bhiri : « Ghannouchi n’est pas Ben Ali »

« Ghannouchi n’est pas Ben Ali, et Ennahdha n’est pas le Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD) », a déclaré Noureddine Bhiri.

Le dirigeant au sein du mouvement Ennahdha a commenté les dessous de la récente réunion du Conseil de la Choura concernant la question de la candidature de Rached Ghannouchi à la tête du parti.

Il a ajouté dans une déclaration accordée ce lundi 29 juin 2020 à Jawhara fm que la Choura a souligné la nécessité d’organiser le congrès électoral du mouvement avant la fin de l’année en cours, notant que la décision finale sera entre les mains des participants.

Rassurant ses partisans, Bhiri a rappelé « qu’Ennahdha est un mouvement démocratique » et que le chef du parti Rached Ghannouchi n’est pas l’ancien président Zine El Abidine Ben Ali.

Selon lui, le droit de se porter candidat à la présidence du mouvement sera garanti à tous dans le cadre de la transparence et de l’intégrité.

Des déclarations qui ne reflètent pas les murmures des coulisses. En mai, le député et dirigeant au sein du mouvement Ennahdha, Samir Dilou, avait confirmé qu’il existe plusieurs conflits auxquels fait face son parti, notamment au niveau interne.

« Si le congrès aura lieu, le président du mouvement sera certainement changé », insistait Dilou soulignant qu’il était contre toute modification du règlement intérieur du parti peu importe la situation exceptionnelle ou la personne concernée, même si c’est Ghannouchi.

« Le mouvement se bat depuis sa fondation contre ‘le président à vie’ et contre la modification des lois fondamentales selon les contraintes et l’analogie », avait-t-il ajouté.

Pour sa part, Ghannouchi, qui était invité sur Nessma TV au début du mois avait lui aussi commenté la possibilité qu’il se présente pour un troisième mandat à la tête du mouvement Ennahdha.

Il avait rappelé que le règlement intérieur du parti ne prévoit que deux mandats, soulignant son respect de cette mesure.

Commentaires: