Yassine Ayari : « La société d’Elyes Fakhfakh a conclu deux accords de 44 milliards en avril »

Le député Yassine Ayari est revenu sur l’affaire du conflit d’intérêts dans laquelle le Chef du gouvernement serait impliquée.

Il a publié, ce mardi 23 juin 2020, un document portant sur les marchés publics, prouvant que Valis a obtenu deux marchés de 44 millions de dinars, et que c’est l’Agence nationale pour la gestion des déchets (ANGED) a approuvé cette décision en avril dernier.

Yassine Ayari a ajouté que la société Valis a remporté les contrats et que la société Vivan, dans laquelle Fakhfakh détient 66% des parts, mettra en œuvre le projet, soulignant que la relation entre les sociétés est donc prouvée.

Selon le document publié sur le site web dédié des marchés publics, le premier accord concerne l’exploitation de décharges ménagés et assimilés et des centres de transfert y afférents dans les gouvernorats de Nabeul et Zaghouan, avec un montant total de l’ordre de 28,9 millions de dinars.

Le deuxième accord concerne l’exploitation de décharges ménagés et assimilés et des centres de transfert y afférents dans le gouvernorat de Bizerte, pour un montant de 15,37 millions de dinars.

Rappelons quel le ministre des droits de l’homme, des relations avec les instances constitutionnelles et la société civile, Ayachi Hammami, a annoncé que le Chef du gouvernement Elyes Fakhfakh avait lancé les procédures de cession de ses parts au sein d’une société qui offre ses services à l’Etat.

Une situation qui était vivement critiquée mais surtout illégale, selon le président de l’Instance nationale de la Lutte contre la Corruption (INLUCC), Chawki Tabib qui a expliqué que détenir des actions dans une société qui traite avec l’Etat est considéré comme un conflit d’intérêts.

Commentaires: