Tunisie : Une équipe de travail pour suivre la situation environnementale des zones touristiques

Les ministères du Tourisme et de l’Environnement se penchent actuellement sur la situation environnementale dans les zones touristiques en prévision à la saison touristique qui s’annonce difficile en raison de la crise du coronavirus.

En effet, une réunion a eu lieu ce jeudi 18 juin entre le ministre du Tourisme et de l’artisanat Mohamed Ali Toumi, et celui de l’Environnement Chokri Ben Hssan pour revenir sur cette question.

Ainsi il a été décidé de lancer une équipe de travail conjointe en vue de suivre la situation écologique des zones touristiques et mettre en œuvre les projets à même de l’améliorer.

Les deux ministres ont également souligné la nécessité de mettre en place un plan d’action à cet effet, pour évaluer la situation de certaines zones touristiques qui souffrent de problèmes écologiques liés notamment à la pollution.

L’ancien ministre du Tourisme René Trabelsi,  s’était penché également sur cette question. Trabelsi avait estimé que la situation écologique et environnementale en Tunisie, et notamment dans les zones touristiques, est préoccupante  appelant à mettre en place « une solution radicale et urgente « , pour traiter les déchets et la pollution.

Citant en particulier le gouvernorat de Médenine, et notamment Djerba, le ministre avait sévèrement critiqué la mauvaise gestion des déchets dans cette île, ce qui porte atteinte à la destination et à l’image de la Tunisie.

En prévision à la reprise du secteur touristique frappé de plein fouet par la crise du coronavirus, les départements du Tourisme et de la Santé ont élaboré un protocole sanitaire rigoureux pour éviter la propagation du virus sur le sol tunisien. L’objectif, mais aussi le défi étant donc de sauver la saison touristique tout en évitant une nouvelle vague de contamination en Tunisie.

En effet, si la Tunisie ambitionne de relancer le tourisme dès juillet prochain, en ouvrant notamment toutes ses frontières le 27 juin mais d’une manière partielle et progressive, il faut prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter la détérioration de la situation sanitaire en Tunisie.

Le chef du gouvernement avait annoncé que la Tunisie espère une reprise de l’activité touristique au début du mois de juillet en prenant en considération l’avancement de la situation épidémiologique. Mais selon le ministre du Tourisme Mohamed Ali Toumi, la reprise sera assurée dans une première étape par les touristes locaux, puis les touristes des pays voisins, dont notamment l’Algérie.

Commentaires: