Réunions secrètes avec des terroristes détenus : La direction des prisons ouvre une enquête

Après l’enquête annoncée par le ministère de la Justice, la Direction Générale des Prisons et de la Rééducation a décidé d’ouvrir une seconde enquête sur les déclarations de la présidente du Parti Destourien Libre (PDL), Abir Moussi, lors de son passage sur Al Wataniya.

Abir Moussi avait déclaré être en possession de documents prouvant l’existence de contacts entre des députés d’Ennahdha et des terroristes détenus dans les prisons.

Défendant l’institution, le porte-parole de la direction générale des prisons, Sofiene Mazghiche, a souligné la neutralité de l’établissement pénitentiaire « qui reste loin des tiraillements politiques ».

Il a assuré que les prisons, comme les autres institutions, sont soumises à un contrôle et que les détenus impliqués dans les crimes terroristes sont pour leur part soumis à des mesures de sécurité strictes.

Le responsable a indiqué ce mardi 16 juin 2020 sur Jawhara fm, qu’une enquête a été ouverte afin de vérifier la véracité de ces allégations « malgré la grande confiance en les agents et les administrateurs ».

Commentaires:

Commentez...