Le risque de propagation du coronavirus après l’ouverture des frontières est faible, selon Louzir

Le directeur général de l’Institut Pasteur de Tunis, Hechmi Louzir, a estimé qu’il y a peu de risques de propagation du coronavirus après l’ouverture des frontières.

Dans une interview accordée à l’agence TAP, il a confirmé, hier samedi, que le virus est sous contrôle en Tunisie et que la phase d’incubation est dépassée grâce aux mesures de protection et de sécurité adoptées depuis des mois.

La présidence du gouvernement a annoncé de nouvelles dispositions concernant le retour des Tunisiens résidant à l’étranger et des touristes arrivant en Tunisie. Ainsi, il a été décidé d’annuler la mesure de mise en quarantaine et l’obligation faite au citoyen de payer les frais de son hébergement.

Les Tunisiens rapatriés à partir du 18 juin, devront présenter à l’arrivée en Tunisie, un test PCR du covid-19, négatif datant de moins de 72 heures, idem pour les touristes.

Mohamed Rabhi, président de la commission de confinement au sein du ministère de la Santé a expliqué dans ce sens que l’Etat n’est plus en mesure de répondre aux exigences financières relatives au confinement obligatoire.

Et de confirmer que l’Etat compte actuellement sur le citoyen tunisien, sa discipline et sa prise de conscience vis-à-vis de ces mesures barrières, rappelant que les contrevenants seront poursuivis en justice.

Commentaires:

Commentez...