HAICA : Rached Ghannouchi a donné une légitimité à une chaîne illégale

La Haute autorité indépendante pour la communication audiovisuelle (HAICA) a publié, ce mercredi 10 juin 2020, un communiqué dans lequel elle épingle la chaîne Nessma TV et le président du Parlement, Rached Ghannouchi, pour s’être exprimé, sur une chaîne illégale.

La HAICA a critiqué le choix de Rached Ghannouchi d’avoir opté pour une chaîne de TV illégale, appartenant à Nabil Karoui, président de Qalb Tounes pour s’adresser aux Tunisiens, lundi 8 juin 2020 pendant 44 minutes. Ce choix « consacre l’irrespect de la loi et l’impunité », regrette l’instance de régulation qui s’est dite étonnée par « ce choix et ces pratiques contraires aux textes juridiques et réglementaires organisant le secteur audiovisuel ».

La HAICA estime, par ailleurs, que « l’entretien de Ghannouchi marque un nouveau pas vers la mainmise, par les partis influents, sur les médias, dénonçant le recours à des médias illégaux appartenant à des partis politiques dont la HAICA avait transféré le dossier à l’Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC) ».

« Le président du Parlement a sciemment choisi une chaîne de télévision illégale sur laquelle planent des soupçons de corruption et appartenant à un partenaire politique pour s’adresser aux Tunisiens alors que le paysage médiatique compte de nombreuses chaînes publiques et privées légales », dénonce la HAICA dans son communiqué.

Commentaires:

Commentez...