Tunisie : Nouvelle baisse du prix des carburants

Le ministère des énergies, des mines et des énergies renouvelables a annoncé ce lundi 8 juin 2020 une nouvelle baisse du prix des carburants et ce, pour la troisième fois consécutive.

Cette baisse du prix des carburant sera effective à partir du 9 juin 2020 à minuit et se présente comme suit :

  • Essence sans plomb : baisse de 30 millimes – nouveau prix : 1975 millimes le litre
  • Gasoil sans souffre : baisse de 25 millimes – nouveau prix : 1750
  • Gasoil : baisse de 20 millimes – nouveau prix : 1510 millimes

Le ministre de l’Energie et des Mines, Mongi Marzouk, avait annoncé, le 20 mai 2020, qu’une nouvelle baisse des prix du carburant sera opérée confirmant que les prix du carburant seront révisés pour la troisième fois len juin, après les révisions opérées le 6 avril et le 7 mai dernier.

Le 6 avril 2020, un ajustement partiel a été opéré sur les prix de vente au public de certains produits pétroliers avec une réduction de 30 millimes sur le prix de l’essence super sans plomb (nouveau prix à 2035 millimes/litre) ; de 25 millimes sur le prix du Gasoil super (nouveau prix à 1800 millimes/litre) ; et de 20 millimes sur le prix du Gasoil (nouveau prix à 1550 millimes/litre).

Le 7 mai 2020, une nouvelle baisse sur les prix de vente au public de certains produits pétroliers a été opérée. Une réduction de 30 millimes sur le prix de l’essence super sans plomb (nouveau prix à 2005 millimes/litre) ; de 25 millimes sur le prix du Gasoil super (nouveau prix à 1775 millimes/litre) ; et de 20 millimes sur le prix du Gasoil (nouveau prix à 1530 millimes/litre).

Le 15 mai, Mongi Marzouk, n’avait pas écarté la possibilité d’observer une nouvelle baisse du prix du carburant en Tunisie, assurant que la réduction du prix du carburant se poursuivra au cours des prochains mois et rappelant que la révision est basée sur le prix des dérivés et non du brut.

Il signalait également que si le prix du baril continuait à être inférieur à 40 dollars, les prix du carburant seraient révisés à la baisse en juin et même après juin.

Rappelons que le ministre des Finances, Nizar Yaiche, annonçait, le 26 mars dernier, la mise en place d’un nouveau mécanisme pour fixer le prix des carburant à la pompe. Ce mécanisme devrait obéir à ceux utilisés dans de nombreux pays à savoir qu’il devrait reposer sur les cours du baril qui se répercutent ainsi sur le prix des carburants.

Commentaires: