Accusé d’harcèlement sexuel, Slim Chiboub bénéficie d’un non-lieu

Accusé de harcèlement sexuel à l’encontre de la journaliste Arbia Hamadi, Slim Chiboub a bénéficié d’un non-lieu dans le cadre de l’affaire pour laquelle il a été jugé ce lundi 8 juin 2020.

La chambre correctionnelle au tribunal de première instance de Tunis a décidé un non-lieu lors de ce procès où Slim Chiboub a comparu en état de liberté.

L’affaire avait éclaté le 29 avril dernier lorsque le gendre de Ben Ali avait été arrêté, pour une affaire de harcèlement sexuel à l’encontre de la journaliste Arbia Hamadi.

D’abord placé en garde à vue, il avait été remis en liberté après avoir été entendu par le procureur de la République le 2 mai 2020.

La journaliste Arbia Hamadi avoir porté plainte contre Slim Chiboub pour harcèlement sexuel affirmant avoir été contactée par Slim Chiboub qui aurait, ensuite, fait preuve d’insistance.

Suite à quoi, son mari et elle avaient décidé de lui tendre une embuscade en lui donnant un rendez-vous en public afin de prouver que Slim Chiboub était réellement le propriétaire du téléphone utilisé. Elle avait indiqué être en possession de toutes les preuves qu’elle a soumises au ministère public.

Commentaires:

Commentez...