Ordre des avocats : « Toute ingérence étrangère en Libye est une occupation directe »

L’Ordre national des avocats s’est prononcé au sujet du dossier libyen.

Dans un communiqué publié ce vendredi 5 juin 2020, il a estimé que le conflit en cours en Libye ne servait à rien l’intérêt du peuple libyen, et a exprimé son rejet de toute ingérence étrangère en Libye ou dans d’autres pays du monde.

L’Ordre des avocats a dans ce sens estimé que toute ingérence représente « une occupation directe », appelant les autorités tunisiennes à rejeter tout alignement et à s’engager en faveur d’une position unifiée rejetant l’ingérence étrangère ».

Il a également exhorté l’Etat tunisien à adhérer à une solution politique pacifique entre les partis politiques « d’une manière qui garantisse l’intérêt national du peuple libyen frère ».

Saied « officialise » la neutralité de la Tunisie

Hier, vendredi, et lors d’un entretien téléphonique entre le président de la République Kais Saied et son homologue français Emmanuel Macron, la question libyenne a été évoquée.

Le chef d’Etat a rappelé que la Tunisie reste en faveur d’une solution libyo-libyenne sans aucune ingérence étrangère, et « tient à la souveraineté de la Libye tout autant qu’elle tient à la sienne ».

« La Tunisie ne sera pas une base arrière pour aucune partie », a-t-il insisté, ajoutant qu’elle reste l’un des pays les plus touchés par la crise libyenne.

Commentaires: