ARP : Les brebis de Said Jaziri

La séance plénière consacrée, ce mercredi 3 juin 2020 au débat sur la diplomatie parlementaire et à l’examen d’un projet de déclaration sur le refus de la Tunisie de toute ingérence étrangère en Libye a tourné au tragi-comique.

Outre les polémiques devenues habituelles à propos des points d’ordre et du temps alloué aux questions à l’ordre du jour, c’est le député Said Jaziri du parti Errahma qui s’est illustré en déclenchant une polémique concernant la démission en janvier dernier de deux députés d’Errahma.

Aujourd’hui, Said Jaziri s’en est pris aux députés et a traité certains d’entre eux de brebis en faisant allusion aux deux députés, qui, selon lui, ont été détournés vers la Coalition Al Karama.

« Je suis venu à ce parlement avec quatre députés, on m’a volé deux brebis. Tout est faux. Il faut changer votre bureau et votre politique », a-t-il lancé en faisant référence aux deux députés de son parti ayant rejoint le bloc Al Karama, Moadh Ben Dhiaf et Ahmed Ben Ayed.

Ces propos ont suscité l’indignation des députés présents et notamment, ceux du bloc Al Karama. Noureddine Bhiri a même réagi en exigeant des excuses et en déclarant : « Nous ne sommes pas dans un abattoir. Vos propos constituent une offense à tous les députés et à tout le peuple tunisien (… ».

Sauf que les déclarations de Said Jaziri ne sont pas les premières du genre. En janvier dernier, il avait accusé Seifeddine Makhlouf président de la coalition Al Karama de lui avoir volé ses députés qu’il avait qualifiés de brebis. « Cet intermédiaire (Makhlouf), cet opprimant m’a volé mes brebis » avait-il lancé.

Commentaires:

Commentez...