Une locomotive de transport de phosphate prend feu : Sabotage ou accident ?

Hier vendredi 15 mai 2020, à l’heure de la rupture du jeûne, un incendie s’est déclaré dans l’une des locomotives de transport de phosphate à Métlaoui dans le gouvernorat de Gafsa.

Selon Shems FM, des ouvriers ont essayé d’intervenir pour maîtriser le feu, mais en vain, et seule l’intervention de la protection civile a pu le faire, mais de grands dégâts matériels ont été enregistrés.

S’agit-il d’un acte criminel de sabotage ou d’un incendie accidentel ? En tout cas, une équipe d’investigation relevant de la Garde Nationale s’est saisie de l’affaire pour déterminer les circonstances de cet incendie.

Mais selon le journal al-Chourouk qui cite des témoins oculaires, la piste criminelle est à privilégier d’autant que des restes de pneus incendiés ont été trouvés près de la locomotive en question. Toujours selon la même source, il s’agit d’une nouvelle locomotive récemment acquise par la SNCFT qui a été totalement endommagée.

Le bassin minier connait depuis plusieurs années une tension sociale marquée par des protestations et des sit-in interminables de jeunes chômeurs réclamant des emplois.

Cette situation a provoqué de grandes pertes annuelles à la Compagnie des Phosphates de Gafsa qui a vu ses capacités de production baisser de manière significative depuis la révolution.

20 nouvelles locomotives de transport de phosphates avec une capacité de 2400 tonnes pour chacune, sont entrées en exploitation en février dernier. Cette nouvelle acquisition a permis de moderniser et de rendre plus rapide le transport du phosphate et ce dans l’objectif de promouvoir ses exportations.

Commentaires: