La prison ferme contre Hamdi Nagguez ramenée à quatre mois avec sursis

L’international de football, Hamdi Nagguez, a vu sa condamnation à une peine de quatre mois de prison ferme et à une amende de 100 dinars pour outrage à un fonctionnaire public allégée et ramenée à une peine de quatre mois avec sursis.

C’est ce qu’a décidé la chambre correctionnelle au tribunal de première instance de Sousse 1, ce vendredi 15 mai 2020, a indiqué à la radio Mosaique fm, Mohamed Helmi Missaoui, porte-parole du tribunal.

Hamdi Nagguez avait été traduit par le ministère public au tribunal de Sousse 1 devant le tribunal cantonal de Msaken et écopé d’une peine quatre mois de prison ferme et à une amende de 100 dinars avec effet immédiat, le 30 avril dernier.

Le joueur avait été arrêté le 22 avril, pour un contrôle alors qu’il circulait en voiture sans autorisation et avait refusé de remettre ses papiers aux agents d’une patrouille de la Garde nationale tout en se rendant coupable d’outrage.

Commentaires: