Kais Saied dénonce la « misère politique » en Tunisie

Le président de la République Kais Saïed a critiqué la vie politique en Tunisie la qualifiant d’une « misère ».

« La misère que nous vivons aujourd’hui n’a d’égal que la misère politique », a-t-il déclaré lors de sa visite effectuée hier, lundi 11 mai 2020, à Kébili.

Sans entrer dans les détails, le chef de l’Etat a évoqué le « changement d’alliance » et les conflits existants entres les députés du Parlement, dénonçant les insultes utilisées entre eux.

« Construisons un avenir meilleur pour un peuple qui peut faire des miracles s’il dispose des outils nécessaires. La misère dans laquelle nous vivons aujourd’hui n’a d’égal que cette misère politique, qui en est la cause […]. Les alliances changent parfois d’heure en heure, pas seulement d’un jour à l’autre », a-t-il déclaré.

Évoquant l’amendement de l’article 45 du règlement intérieur de l’ARP, interdisant le tourisme parlementaire, Saied a estimé qu’il s’agit d’une violation qui « incarne une maladie constitutionnelle et politique plus importante que le coronavirus ».

« Si le député était responsable par rapport à ses électeurs et que l’électeur pouvait retirer sa confiance, ils n’auraient pas eu besoin d’une infraction aussi grave », insiste-il.

Commentaires: