Tunisie – Coronavirus : Pourquoi les tests rapides tardent à être livrés ?

L’absence des tests rapides, promis depuis des semaines, dérange encore.

Le Chef du gouvernement Elyes Fakhfakh avait annoncé que 200 mille analyses rapides seront disponibles depuis 2 semaines, indiquant que ces tests seront utilisés dans le cadre d’un dépistage ciblé, notamment au niveau des régions soupçonnés d’être contaminées. Ceci n’a pas eu lieu.

Interrogé par les membres de la commission de la santé et des affaires sociales de l’ARP à ce sujet , le PDG de la Pharmacie Centrale de Tunisie (PCT) Khalil Ammous a expliqué que les offres avaient été déposées et que la sélection avait été faite selon les critères fixés par la commission spécialisée sur deux fournisseurs, le premier de Corée du Sud et le second d’Europe ( Entreprise franco-suisse).

Au cours des prochains jours, ils fourniront 400 mille tests rapides, assure-t-il expliquant que le retard dans ce processus est principalement dû à la très forte demande de nombreux pays pour ce type de tests vu la situation exceptionnelle observée dans le monde.

Notons que le ministre de la Santé Abdelatif Mekki avait fait savoir que son département a réalisé jusque-là 1000 tests rapides au Grand-Tunis et 500 à Kébili dans ce qu’il a appelé une phase d’expérimentation.

La semaine dernière,un membre du Comité scientifique de lutte contre le Coronavirus au ministère de la Santé avait indiqué qu’il est peu probable d’être en mesure de disposer de la totalité des 200 mille tests rapides à l’heure actuelle en raison de la pénurie de ce produit sur le marché international et sa forte demande par les pays touchés »

Commentaires: